American Apparel : sweatshop-free

Amercian Apparel : un emballage mouillé
Anvers n'apparaît pas sur l'emballage, mais c'est bien la pluie de cette ville qui l'a mouillé!

American Apparel est un fabricant de vêtements prenant le contre-pied de l’industrie textile : l’usine n’est pas délocalisée, elle n’utilise pas des petits mains asiatiques, et l’impact environnemental est pris en compte. Ce fabricant n’est donc pas un « sweatshop » (j’y reviendrai dans un autre article à propos du livre « No Logo »).

Les employés d’American Apparel sont américains, ils travaillent près de chez eux, dans une belle usine, sont bien payés, et heureux d’avoir ce job.

Alors que tout le monde le donnait perdant dans son entreprise, Dov Charney a persisté dans son idée de lancer sa marque de vêtements sans sous-traiter sa production. « Je voulais prouver que produire dans ce type d’ateliers clandestins, en exploitant ce qui s’apparente à des esclaves modernes revenait finalement plus cher que de produire de manière éthique, aux États-Unis » (« 80 hommes pour changer le monde », p.169). Presque 20 ans plus tard, American Apparel vend dans le monde entier, et persiste sur la voie tracée par son fondateur.

Dov semble aimer les vêtements simple, sans logo, ce qui n’enthousiasmera pas tout le monde, moi y compris ! C’est avec un certain entrain que je suis rentré dans le magasin à Anvers, mais une fois dans les rayons, mon désir de soutenir cette belle entreprise fut un peu refroidi. Malgré tout j’y ai trouvé mon bonheur, et tant pis si personne (ou presque) ne verra que je porte du American Apparel !…

American Apparel Men's Brief
Soyons fous : j'en achète deux !


Entre un vêtement de "marque'" (= sweatshop) et un vêtement éthique...

View Results

Loading ... Loading ...

7 réflexions sur « American Apparel : sweatshop-free »

  1. Oui super initiative. Cependant le prix de vente est vraiment cher pour quelqu’un qui souhaite lancer une marque de vêtement. Pour un tee faut compter +/- 15 euro + son travail + le marquage +++. Beaucoup de frais alors qu’un tee d’une autre marque (Fruit of the loom) produit également avec du coton américain coûte 1,5 euro chez un grossiste. Revenons en au coton, depuis que les chinois en font le marché est complètement changer. Le coton chinois est plus doux et moins cher mais aussi plus polluant alors que le coton américain est plus rugueux et plus cher mais il est … américain. La aussi il faut voir quel coton est utiliser par AA. Note purement positive maintenant la coupe des vêtements de AA est bien meilleurs que les tee tubulaire ou non tubulaire. Aucune comparaison avec les produits moins cher.

    1. « le coton américain est plus rugueux et plus cher mais il est … américain » Mais je viens de lire que le coton américain est subsidié, du coup il est en concurrence avec les producteur du sud qui en vivent (ici je ne parle pas des chinois). Tcheu que le monde est compliqué !

Répondre à Joëlle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *