Archives pour la catégorie Bonne nouvelle

Tout ne va pas si mal : on trouve des bonnes initiatives, de bonnes actions, et de bonne attentions. Courage !

Un nouveau site pour Energiris

Energiris, première coopérative citoyenne bruxelloise d’investissement en énergie durable, se porte bien, merci. Elle passe même à la vitesse supérieure : il lui fallait un nouveau site.

Nous sommes les 202

Il y a presqu’un an, je vous parlais d’Energiris, une coopérative permettant aux citoyens d’investir dans l’énergie verte, avec un rendement de 3 % à 6 % par an.

Après plus d’un an d’activité, Energiris a convoqué ses coopérateurs à une Assemblée générale. Avec une bonne nouvelle : l’année comptable 2014-2015 s’est terminée déjà en positif, et un dividende de 3 % sera versé à ses 202 coopérateurs !

L’assemblée se passait à l’École Plein Air à Uccle, dans une ambiance décontractée, au cœur d’un projet d’Energiris : revoir complètement le système énergétique de l’école, qui paie cher l’ancienneté de son installation.

Cartons verts pour toutes les décisions des administrateurs.
Cartons verts pour toutes les décisions des administrateurs. © Alan Neuzy

Au delà d’exprimer sa voix par un carton vert (aucun carton rouge n’a été brandi), c’était aussi l’occasion de rencontrer, verre de vin bio en main, les administrateurs d’Energiris : une équipe motivée, composée de gens passionnés et très informés dans le domaine de l’énergie verte. J’avais envie de les aider.

10 jours

Ma motivation étant d’autant plus grande que l’équipe ne comprend encore aucun salarié : ce sont des volontaires portés par la foi en la transition énergétique.

Je proposai donc mes services pour donner un coup de rafraîchissement à leur site, et cela tombait à pique. Car la presse parlerait bientôt de la coopérative, et avoir un nouveau site pour l’occasion serait inespéré. « Tu peux le refaire en 10 jours ? » , me demande Ismaël Daoud, administrateur délégué. Euh…

Même si on ne démarrait pas de rien, la tâche s’annonçait conséquente. J’avais déjà en tête toutes les améliorations à faire au site. Pas question de se contenter d’un changement cosmétique. Et surtout, c’était la première fois que je devais reprendre un site complet, pour le refaire sans rien perdre : la prudence était de mise.

Heureusement Ismaël savait déjà dans quelle direction aller, et les discussions ne furent pas longues avant de constater les premières fondations du nouveau site.

Mais qu'est-ce qu'il se prépare derrière ces écrans ?
Ismaël et Paul en plein brainstorming : les cerveaux chauffent comme des panneaux solaires !

Ce n’est que le début

Finalement, l’essentiel du site fut bien prêt en une dizaine de jours, mais le report de la parution dans la presse nous permis de le terminer avec moins de pression. Aujourd’hui c’est mission accomplie : Energiris peut se présenter avec un site internet plus moderne.

Mais ce n’est pas encore fini pour autant, car des tas d’idées ont émergées durant le projet. L’aventure ne fait que commencer. Je suis fier d’être monté dans le bateau, mené par un équipage dynamique et motivé !

Quant à vous, ne manquez pas les opportunités de monter à bord en tant que passager : les mois qui suivent ne manqueront pas de projets qui auront besoin de votre financement.

Une page d'accueil aux couleurs d'Energirs
Une page d’accueil aux couleurs d’Energiris

(j’apporte mon aide aux associations qui partagent mes valeurs : visitez mon portfolio…)

Energiris...

View Results

Loading ... Loading ...

J’ai roulé en Tesla

On ne me connait pas comme un passionné d’automobile. Et pourtant je vais vous parler de voiture. Mais pas de n’importe laquelle : celle qui trace la voie de notre futur. Elle existe, et j’ai même pu rouler dedans.

Silence on tourne

En début d’année, dans les résolutions pour 2014, je vous proposais d’acheter une Tesla… Certains se sont demandés : c’est quoi ça ? Et d’autres ont exaucé ce vœu : c’est le cas de mon collègue Bert Walschap, consultant indépendant – ce détail a son importance…

Alors c’est quoi une Tesla ? C’est la crème de la voiture électrique, c’est l’avenir, c’est high-tech, c’est le silence et l’air pur dans nos rues : c’est une Tesla S, de Tesla Motors, société américaine fondée par l’inventeur de PayPal.

Bert est fier de sa Tesla S
Une voiture qui n’est pas encore au musée, mais qui fait déjà date

J’ai donc demandé à Bert de me prendre à bord, le temps d’une interview. J’ai déposé mon enregistreur entre nous-deux, pour un échange de questions-réponses, sans bruit de fond…

… Car la première chose qui marque, quand on voit bouger cette voiture, c’est le silence ! Nous sommes tellement habitués à entendre le démarrage d’un moteur que, quand Bert a quitté sa place de parking, je l’imaginais en train de pédaler. J’aurais pu filmer, mais on m’aurait accusé d’avoir oublié la bande son !

Au nom du fisc

« C’est ce qui impressionne le plus les gens : le silence » , me dit-il, alors que nous sortons sans un bruit (oui, j’insiste) du parking souterrain. Entre nous-deux, pas de boîte de vitesse. Quant au tableau de bord : un grand écran plat, qui montre en temps réel la charge et l’autonomie de la batterie. Entre autres…

Un écran pour être au courant
Un écran pour être au courant

En fait, tout le contrôle de la voiture passe par cet écran tactile : même James Bond en a rêvé sans jamais l’avoir. Étonnamment, cela fait partie des motivations de Bert quant au choix d’une telle voiture : « C’est le plus gros gadget que je pouvais m’acheter » .

Un gadget, certes, mais qui coûte cher. Enfin, pas tant que ça : « J’ai fait la comparaison avec mon ancienne voiture, et en tenant compte de la fiscalité, de la consommation et de la maintenance, cette voiture-ci ne me coûte en final que 10 % de plus qu’une diesel de même taille » .

Eh oui, car avec une voiture électrique :

  • la taxe de circulation est minimum,
  • on reçoit des aides financières,
  • on peut bénéficier de tarifs préférentiels pour l’assurance…
  • et une déduction à 120 % pour une voiture de société (tous les avantages résumés ici). Amis indépendants, pensez-y.

Et le kilomètre électrique est beaucoup moins cher que le kilomètre au carburant fossile. Il peut même être gratuit, comme nous le verrons plus bas.

Les superchargeurs débarquent

Mais comment vit-on avec une voiture électrique ? Eh bien d’abord on ne va plus à la pompe : la voiture se charge la nuit. Bert a installé une prise en triphasée : « Ça prend 8 heures pour une charge complète, mais pour ma consommation journalière, 5 heures me suffisent » .

Mais alors, pour les très longs trajets, comment cela se passe-t-il ? « Pourquoi acheter une voiture en pensant à ses vacances ? On peut louer un véhicule pour ça… » . Le problème ne se pose donc pas pour lui : l’autonomie de sa Tesla lui suffit pour son usage conventionnel.

Quand bien-même : Tesla Motors est en train d’installer un réseau de superchargeurs en Europe : des stations capable de charger la moitié de la batterie d’une Tesla S en 30 minutes. Ce sont les plus performantes au monde, et leur usage est gratuit : voilà qui convaincra Bert de, quand-même, voyager avec sa Tesla.

Où est le moteur ?

D’autant plus qu’il y a de la place pour les bagages : un coffre à l’arrière, et un autre à l’avant. Mais alors, où est le moteur ?

Pour comprendre, rendez-vous au showroom de Tesla à Bruxelles, où le châssis est exposé. Le moteur développant plus de 400 CV et vous emmenant à 100 km/h en 4,4 secondes, il est bien là : c’est le cylindre à l’arrière (la Tesla est une propulsion).

Un sacré châssis
Un sacré châssis

Mais ce ne sont pas ces performances-là qui m’emballent : c’est son efficacité énergétique. On entend souvent les détracteurs dire de la voiture électrique que c’est une fausse démarche verte : c’est déplacer ailleurs la pollution énergétique, celle nécessaire pour avoir l’électricité. Sauf que :

S’il y a une critique à faire, cherchons-la plutôt du côté de la fabrication, beaucoup plus polluante que pour une voiture traditionnelle. À cause des batteries, principalement.

Go to the future

Revenons à côté de Bert : notre Tesla blanche se glisse silencieusement dans la circulation. Une absence de bruit qui pourrait être dangereuse, mais Bert ne déplore encore aucun incident : un tel véhicule amène à une conduite préventive.

Et aussi à une conduite plus sereine. Bert habite à la campagne, et sur la route « Je baisse la vitre pour entendre les oiseaux » . Cela me rappelle les réflexions faites par des pilotes ayant conduit des motos électriques lors du Tourist Trophy de l’île de Man.

La Tesla a retrouvé son parking – muni de bornes électriques, vous l’avais-je dit ? – et en regagnant à pieds la rue bruyante, je me dis que j’avais profité d’un avant-goût du futur.

Certes, ce futur est hors de portée de la plupart des bourses, mais il en a toujours été ainsi des nouvelles technologies. Patience : dans quelques années, nous serons tous des Bert circulant dans une tranquillité inédite, et nous nous demanderons comment nous avons pu supporter autant de bruit et de pollution…

Le moteur électrique pour nos transports...

View Results

Loading ... Loading ...

Mobil 2040

A quoi va ressembler Bruxelles en 2040 ? Une exposition et un site vous propose de le découvrir…

Des cubes devant ma gare

Quand notre ville expose ses plans d’avenir de manière ludique, je suis un visiteur enthousiaste ! Rappelez-vous, il y a tout juste deux ans, je visitais l’installation Bruxelles ville durable… Et voilà que notre capitale remet le couvert, à la gare de Jette, celle-là même où je prends mon train tous les jours : si ça ce n’est pas un signe…

Donc voilà l’exposition immersive « Mobil 2040 » , sous-titrée « La ville du futur », qui se tient jusque fin mars 2014, près de chez moi. Une installation faite de cubes, couverts de dessins, photos, explications en trois langues. Et aussi, des écrans vidéos montrant, en images de synthèse, quelques métamorphoses futuristes de nos rues, tandis qu’une voix suave nous dit : « Écoutez, la ville est paisible, la rue est un espace de vie partagé par tous … »

Ce n'est pas encore la grande foule...
Ce n’est pas encore la grande foule…

Déjà morte

« Pfff, je serai déjà morte ! », dit cette dame à son ami, collègue ou que sais-je : les gens passent entre les cubes, lisent quelques textes en diagonale, et poursuivent leur chemin.

C’est que 2040, c’est loin ! Moi-même, j’aurais alors 73 ans, sans doute… Alors pourquoi avoir placé une date si lointaine ?

Peut-être parce qu’il faudra bien 26 ans pour que Bruxelles parvienne à ses ambitions : un téléphérique au-dessus du Ceria, l’avenue Louise quasiment piétonnière, la rue Belliard en double sens avec une large piste cyclable au milieu, le canal réhabilité, le ring avec des marquages au sol dynamiques, et j’en passe…

Hé les jeunes, ça vous concerne !
Hé les jeunes, ça vous concerne !

Le sommet de l’iceberg

D’un autre côté, ces 26 ans d’attente ne se justifient pas par la technologie exposée : petites voitures électriques, véhicule pilotés sans chauffeur, drones de livraison, cultures sur les toits, etc., autant de concepts déjà à l’étude, voire déjà expérimentés dans certaines villes.

Mais Mobil 2040 ne le cache pas : cette étude n’invente rien, elle fait une projection sur la base des connaissances actuelles. Et ces blocs se trouvant devant la gare de Jette, ce n’est que le sommet de l’iceberg ! Car c’est sur le site que l’on trouve les informations de fond, notamment ces sept dossiers couvrant les thématiques de l’étude. Il y a de quoi lire, mais pas pour 26 années…

Retour vers le futur

N’empêche, il y a 26 ans, on était en 1988 : si cette exposition avait existé à ce moment-là, elle décrirait notre vie en 2014 sans internet et sans smartphones. Soit des technologies qui nous « facilitent la ville ». Alors, qui sait si dans un quart de siècle nous n’aurons pas une nouvelle invention qui bousculera toutes nos prévisions ?

Comme le skateboard volant de Retour vers le futur II, par exemple ?


Pour une version sous-titrée français, clickez ici

Mobil 2040, jusqu’au 27 mars 2014, Place Cardinal Mercier – Jette (Tram 19 – Bus 53 et 88 – Train Gare de Jette – Station Villo). Gratuit !

Une exposition sur Bruxelles en 2040...

View Results

Loading ... Loading ...