We are Fairphone

Après 6 mois d’attente, voici enfin mon Fairphone. C’est le moment de faire quelques mises au point sur cet appareil.

Comme Star War VII

Rappelez-vous, il y a quelques mois je vous parlais du Fairphone 2, que je commandais par conviction.

Avec un mois de retard, il est arrivé dans un magnifique emballage blanc, accompagné de cartes postales destinées à défendre la démarche.

Si l’attente fut longue, le plaisir de le recevoir en a été décuplé. Car Fairphone a su faire vibrer notre fibre éco-responsable à coup de newsletters, nous tenant informé de la mise en production. Transparence oblige, la communauté Fairphone a pu ainsi voir des photos de l’appareil durant toute sa conception.

Bref, l’attente fut aussi jouissive que pour Star War VII, c’est dire !

Unboxing Fairphone 2

Achetant tous mes appareils en deuxième main, le déballage n’est plus l’activité excitante que je connaissais encore il y a quelques années. Mais force est de constater qu’avec le FP2 j’ai retrouvé mes sensations, grâce à un packaging original : une sorte de sarcophage New Age serti d’un ruban bleu portant l’inscription en anglais « Ouvrez-le, c’est le vôtre ».

Le Fairphone 2 se découvre tout nu
Le Fairphone 2 se découvre tout nu

Autre surprise : l’appareil se découvre nu. Le capot, dont j’avais choisi la couleur lors de la commande, se découvre de l’autre côté de l’emballage. C’est bien vu : le mettre en place, c’est comprendre son montage. Et avant cela on aura apprécié toutes les indications de démontage des composants, imprimés sur la carte mère.

Oignon 1.0

Alors ça dit quoi, cet appareil ? Cette question m’embête car je ne l’ai pas acheté pour ses performances, et je ne suis pas un spécialiste. Mais j’ai bien senti qu’un peu de technique était nécessaire pour convaincre que le Fairphone 2 n’est pas un appareil préhistorique. D’ailleurs quelques sites aiment le comparer au Samsung Galaxy S5.

Il existe déjà des tests réalisés par des spécialistes comme celui-ci, et la tendance est de lui attribuer entre 3/5 et 4/5, si on s’en tient strictement au rapport qualité/prix. Force est de constater qu’une petite société de moins de 40 personnes ne peut pas concurrencer les grandes marques, même en prenant une marge minimum, comme nous verrons plus loin.

Pour ma part, le FP2 répond à mes attentes : écran agréable, bonne réactivité, robuste, photos correctes.

Bonne implémentation d’Android 5.1. Ou presque.

Car la couche système de Fairphone en est à sa version initiale : Onion 1.0. Et avoir la version 1 d’un software est rarement un bon signe, parole d’informaticien ! Crainte confirmée ici, avec quelques bugs comme l’écran qui vibre quand on le met en luminosité automatique, le défilement qui a des ratés dans certaines applis, la LED de notification qui aime trop le rouge, etc. Mais Fairphone récolte les données de ses utilisateurs et nous prépare une mise à jour.

Finalement, c’est l’aspect massif de l’appareil qui rebutera certains : plutôt brut de décoffrage et épais. Mais rappelons que toutes les pièces sont interchangeables : on peut difficilement demander à un tel appareil d’être extra-fin et design, tout en proposant un démontage facile.

Le juste prix

Avoir un Fairphone, c’est en être l’ambassadeur. J’ai donc affiché au bureau une des cartes postales reçues avec l’appareil, affichant un « I’m a proud owner of Fairphone » . Les réactions sont diverses et attendues. En voici quelques-unes.

Un Fairph'owner ne se cache pas
Un Fairph’owner ne se cache pas

Qu’est-ce qui prouve que Fairphone répond à tous ses engagements concernant la fabrication ?

La fabrication « éthique » est le fondement de Fairphone, contrairement à une marque déjà établie qui déciderait d’entamer une démarche responsable pour « verdir » son image.

Elle a été récompensée durant la COP21, alors autant vous dire qu’elle est sous le feu des projecteurs de nombreux journalistes et organismes.

Prendre en défaut la petite firme hollandaise signerait la fin de leur entreprise.

Plus de 500 euros, c’est plus que ce que je suis prêt à donner pour un smartphone

Oui c’est cher, mais c’est pourtant le juste prix pour ce smartphone. Moins cher paraîtrait même suspect : une petite société tablant sur une production de 140.000 exemplaires par an ne peut pas s’aligner sur des constructeurs produisant à quelques millions d’exemplaires, ayant moins d’exigences « durables » qui plus est.

Cela paraît évident, et pourtant les réflexions du genre « mais pourquoi c’est si cher ? » ne manquent pas dans les réseaux sociaux.

Si vous pouvez vous payer un smartphone à moindre prix, remerciez la mondialisation et les lois du marché.

Il est quand même fabriqué en Chine : où est l’éthique ?

Fabriquer un smartphone ailleurs qu’en Chine semble être un défis hors de portée des fabricants, même des plus grands. Donc oui, le FP est fabriqué en Chine. Mais dans une usine respectueuse des droits des travailleurs, en partenariat avec une société d’évaluation sociale.

Pour donner un ordre de grandeur, sachez que dans les 340 € de son coût de fabrication, 37,20 € est consacré à l’usine chinoise Hi-P, dont 9,80 € pour la main d’œuvre. Alors qu’Apple paie la sienne à 3 € par iPhone !

Fairph’owner et fier de l’être

Vous l’aurez compris : posséder un Fairphone c’est plus que posséder un smartphone. C’est faire partie d’une communauté, c’est être fier d’avoir supporté une entreprise qui montre une autre voie économique.

Et j’espère que d’autre firmes suivront cette route.

En attendant, le défis sera de garder mon FP2 le plus longtemps possible, sans quoi ma démarche sera peu durable.

Sachez que la production du Fairphone 2 est maintenant sur des rails, et que vous pouvez le commander pour le recevoir dans un délai raisonnable.

#WeAreFairphone !

Dans les bureaux de Fairphone à Amsterdam
Dans les bureaux de Fairphone à Amsterdam

Le Fairphone...

View Results

Loading ... Loading ...

5 réflexions au sujet de « We are Fairphone »

    1. Oui. Mais je ne vous cache pas que j’attends impatiemment la prochaine version du système, car les nombreux petits bugs gâchent un peu le plaisir.
      Mais ayant déjà possédé un appareil sous Android, je savais que je n’aurai pas un appareil parfait du premier coup.
      Heureusement que, contrairement aux grosses marques, la communication avec Smartphone est facile et accessible.

  1. A la demande de Paul, je poste mon analyse du Fairphone 2 :), à vous autres qui nous lisez,qui hésitez et qui pensent a l’acheter , n’hésitez pas à passer sur la page Facebook « Fairphone Francophone » !

    1/Emballage
    L’emballage est minimal, le téléphone est très bien protégé, juste un peu trop de papier inutile à l’intérieur à mon gout (en numérique ça aurais suffit).

    2/Construction
    J’ai attendu un peu moins de 30 heures avant de le démonter (j’adore démonter des trucs, c’est aussi pour ça que j’ai choisi ce téléphone^^).
    J’ai lu sur le forum que beaucoup de personnes ont eue du mal à démonter l’écran la première fois, perso je n’ai pas eu de soucis, pour la simple raison que mon écran été mal assemblé de base (il marchait, mais la caméra frontale n’était pas alignée avec le reste).
    Donc, très facile à démonter, juste un peu de mal avec la prise jack qui coince un peu le module du haut, rien de méchant.
    En tant que (futur) ingénieur, j’adore les trucs bien fait, et le FP2 correspond a cette définition, tout les module sont bien conçus, avec des inserts métallique taraudé pour les vis, des joints sur les parties ouvertes (capteur de luminosité entre autre), mais le mieux, ça reste les CONNECTEURS POGO !
    Ce sont des connecteurs absolument géniaux : tous les pins sont montés sur ressorts, il y a un plaquage or contre l’oxydation et des joints autours, bref, résistants, durables, superclasse !
    Par contre, sur le connecteur de l’appareil photo, le joint ne repose pas sur quelque chose, donc une « faiblesse potentielle » au niveau de la poussière/humidité, c’est dommage (voir photo).
    Donc, si on oublie ce connecteur, l’intérieur est super cool et le vibreur visible c’est super classe !

    A l’utilisation c’est peut être un peut large/épais a mon gout, et j’aurais préféré des boutons de verrouillage et d’appareil photo plus bas, mais c’est plus personnel.

    3/Les chargeurs
    J’avais aussi assez peur avec toutes les personnes qui disent ne pas réussir à charger leur FP2, du coup j’ai essayé un peu l’ensemble des chargeurs que j’avais chez moi et j’ai relevé le courant de charge avec l’application « Ampère » :
    RAVPower 4 ports 30W : 1 A port : 0,98A
    2,1 A port : 1,1A
    RAVPower power bank 130000 : 1 A port : 0,73 A /2 A port :ne charge pas
    OnePlusX charger (5V 2A) : 1 A
    Motorola charger (5,1V 0,85A) : 0,64A
    Clevo P150SM notebook: 1 A port : 0,87A/0,5 A port : 0,17A
    Chromecast charger (5,1V 0,85A) : 0,65A
    RaspberryPi Chargeur deVilros (5V 2A) : 1,35A

    Bref, concrètement tous mes chargeurs fonctionnent à part ma batterie externe, mais juste un port sur deux, donc pas de soucis. Le record est détenu par le chargeur de Raspberry, avec 1,35A
    émoticône smile

    4/Écran
    L’écran est franchement bien, le FHD est génial, les couleurs me paraissent bien équilibrée, juste le rétro éclairage qui aurait gagné a être un peu plus pêchu.

    5/Le Logiciel
    La première chose que j’ai remarqué c’est l’omniprésence de Google, on a pas « toutes » les applications, mais quand même : Store, Gmail, Agenda, Musique, Film, Picture, Drive, Caméra.
    J’ai vu pire, mais j’ai vu mieux aussi, je me suis débarrassé de tout sauf le play store, mon plus gros problème a été de trouver une galerie classe et compatible avec OpenCamera, j’ai trouvé Pikture, qui est vraiment superbe et bien foutue, mais qui n’est pas OpenSource.
    Le fait que l’appli Ifixit soit comme appli système (et donc non desinstallable) m’as énervé un peu quand même ( mais avec le root, elle a disparue :))

    Sinon dans l’ensemble le systeme est réactif et je n’ai pas trouvé de bugs autre que l’écran qui scintille ou la led qui plante, donc rien de nouveau !

    Je n’ai pas trop aimé le Fairphone Launcher, et je suis gaucher, n’ayant pas trouvé de moyen de mettre le Edge Swipe de l’autre côté, j’ai tout viré et j’ai mis Nova launcher.
    Le système de réponse rapide est super cool, j’avais ça sur mon vieux LG optimus 2X a l’époque de CyanogenMod 7, c’est cool de l’avoir de nouveau, le seul souci c’est qu’on ne voit pas le message auquel on répond et que si on dépasse la limite de 170 caractères, au lieu de bloquer, ça supprime tout, et c’est super relou quand t’écris un pavé !

    J’ai presque immédiatement rooté mon téléphone, fais des trucs bizarre dessus et j’ai du tout réinstaller car le FP est devenu complètement inutilisable (Vous en faites pas, c’est assez régulier avec moi :))
    Le truc pas cool que j’ai remarqué c’est que le compteur « votre fairphone depuis xxxx » a aussi était réinitialisé, du coup vu que je réinstalle tout quasiment une fois tout les 6 mois, ça vas pas être très utile…..
    Sinon grâce à Titanium Backup j’ai pu faire un grand ménage, et puis j’ai installé « Device Control » une application pour modifier la façon dont se comporte le SoC, notamment, on peut faire des tâches automatisée pour changer le comportement du CPU, je me suis arrangé pour que quand l’écran soit éteint, on passe en gouverneur « powersave » et on réduit l’exécution spéculative (bref, il consomme moins), j’ai aussi changé ordonnanceur I/O sur cfq qui et censé être meilleur.

    Sur AntutuV6 j’obtiens 44700 points, rien d’anormal face a d’autre téléphone sur la même plateforme.

    Au niveau des jeux, j’ai joué un peu avec Deemo et Cytus (deux jeux de musique que je recommande), aucun soucis, pareil pour Implosion et Geometry war qui sont pourtant assez gourmands.
    Par contre le jeu « Unpossible » laggue pas mal en « high », mais rien de trop méchant.

    Au global, je dirais une plate-forme performante dans la vie de tous les jours, très réactive, apte à jouer, mais c’est vrai que l’écran FHD gréve pas mal les perfs

    Sur le forum, certains ont rapporté que le CPU semblait tout le temps occupé à 50 %, j’ai trouvé un moyen de réduire fortement le problème en utilisant le gouverneur CPU « interactive », pas de lag detectables, mais des perfs parfois un peu réduites sur les jeux gourmands (AntutuV6 à 33000)

    6/Audio
    Le haut-parleur arrière est nul, il y a de la sibilance, et passé les 3/4 de volume il commence à saturer……
    La prise audio : La stéréo est inversée, et c’est nul, mais l’image stéréo est assez bien différenciée au moins, l’ensemble de la réponse en fréquence me parait satisfaisante (je ne suis pas audiophile)
    En bluetooth mon casque Sony MDR10RBT est reconnu sans souci le son est pas ouf ouf à cause du manque du codec AptX, mais c’est pas trop mal.
    Le micro est pas super, on m’entend bien, mais on entend aussi mes doigts sur la coque.

    7/Les réseaux
    Le GPS fix vite, le réseau accroche bien, les débits sont bon, le ping est bon, bref RAS !

    Pour conclure, c’est un super téléphone ! C’est vrai qu’il lui manque quelques trucs cool comme le NFC, la recharge rapide, l’AptX, la batterie est pas non plus très grosse, mais le téléphone est robuste et conçu pour durer, et c’est pour ça que je l’ai acheté (et aussi un peu pour le démonter, mais chuuuttt !)
    Si je devais noter sur 5 je dirais 3,75/5

  2. BJ je viens de recevoir mon fair phone. Je suis nulle en informatique et besoin de conseils. Ce qui m’énerve c’est la vibration des touches quand on on ecrit un texto. Et il ne détecte pas la baffle en wifi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *